Courbatures que faire: Remèdes naturels contre les courbatures.



Courbatures que faire: Remèdes naturels contre les courbatures.



Les contractions des muscles pendant l'activité physique produisent de l'acide lactique. Lorsque celui-ci s'accumule dans les muscles, il engendre des courbatures. Ces douleurs peuvent aussi survenir lors de maladies infectieuses, comme la grippe. Elles sont alors dues aux nombreuses toxines issues de la destruction des cellules par les microbes. Dans les deux cas, des remèdes naturels peuvent être efficaces pour soulager les courbatures. Christopher Vasey, expert naturopathe, vous en dévoile quelques-uns.



L’huile essentielle de gaulthérie:

L'huile essentielle de gaulthérie possède une action anti-inflammatoire et antispasmodique. Cette plante est utilisée depuis longtemps par les Amérindiens.

Mélangez 2 à 3 gouttes d'huile essentielle avec 1 cuillerée à café d'huile végétale (jojoba par exemple). Frictionnez les zones douloureuses, 2 à 3 fois par jour.

L'huile essentielle de Gaulthérie est déconseillée aux personnes allergiques à l'aspirine ou prenant des fluidifiants sanguins, ainsi qu'aux femmes enceintes et aux enfants en-dessous de 12 ans.



Une infusion de reine-des-près:

La reine-des-prés est une plante anti-inflammatoire et diurétique, qui calme les douleurs et diminue la concentration en acide lactique des muscles.

Infusez pendant 10 minutes 1 cuillerée à café de feuilles et de fleurs séchées dans 3 dl d'eau bouillante. Filtrez. Vous pouvez boire entre 3 et 5 tasses par jour.

Cette infusion est déconseillée aux personnes allergiques à l'aspirine ou prenant des fluidifiants sanguins.



La Griffe du diable ou Harpagophytum:

C’est la plante médicinale la plus vendue au monde pour ses puissantes vertus anti-inflammatoires. La griffe du diable se consomme sous forme de gélules vendues en pharmacies, parapharmacies et certains magasins bio. Vous pouvez prendre 2 gélules 3 fois par jour, avec de l'eau, avant les repas. Cette plante est contre-indiquée aux personnes souffrant d'ulcère gastrique ou du duodénum, ainsi qu'aux femmes enceintes et aux enfants.



Un bain chaud:

Les bains chauds accélèrent la circulation du sang et par là favorisent l'évacuation des acides accumulés dans les muscles. De plus, ils font transpirer ce qui permet à beaucoup d'acides d'être évacués avec la sueur. Plongez-vous dans un bain le plus chaud possible (mais sans exagération) et restez-y pendant une bonne demi-heure. Sortez puis étendez-vous confortablement enveloppé dans un linge de bain ou un peignoir en éponge jusqu'à ce que la sudation s'interrompe. Vous pouvez réaliser ce rituel une fois par jour. Les bains chauds sont contre-indiqués aux personnes souffrant d’hypertension, de problèmes de cardiaques ou circulatoires.



Un cataplasme de fango:

Cette boue minérale d’origine volcanique a la propriété d'aspirer les toxines hors des tissus. De plus, en cataplasme chaud, elle active la circulation sanguine et les échanges cellulaires dans les muscles courbaturés. Vous pouvez acheter un cataplasme prêt à l’emploi en pharmacie. Réchauffez-le 10 minutes dans de l'eau chaude, puis appliquez-le sur la région à traiter. Laissez-le en place jusqu'à ce qu'il ait perdu sa chaleur. A réaliser 2 à 3 fois par jour.



Des compresses chaudes:

Réchauffer la région souffrant de courbatures augmente l'irrigation sanguine. L'acide lactique créé par l'activité physique est alors emporté par le sang pour être éliminé par les reins. Trempez un tissu fin dans de l'eau chaude, puis essorez-le légèrement. Appliquez-le sur la région douloureuse et couvrez d'un linge afin qu'il ne perde pas trop vite sa chaleur. Laissez agir tant qu’il est chaud. Vous pouvez renouveler l’opération 3 à 4 fois par jour.



De l’eau peu minéralisée:

Lors de son passage dans le corps, l'eau peu minéralisée (contrairement à l’eau riche en minéraux) se charge plus facilement des acides responsables des courbatures et les élimine avec elle. Il est donc essentiel de boire régulièrement au cours de la journée. En cas de courbatures, préférez donc les eaux faiblement minéralisées et buvez beaucoup (au-delà des 1,5 L recommandés par jour).



Une teinture-mère de piloselle:

De la famille des astéracées, comme l’artichaut et le pissenlit, la piloselle est une plante rampante connue pour ses vertus diurétiques. La consommation de plantes diurétiques augmente l'élimination de l'acide lactique qui cause les douleurs des courbatures, via les reins. Prenez 30 à 50 gouttes de teinture-mère de piloselle diluées dans un grand verre d'eau, 3 fois par jour. Ne pas utiliser cette teinture-mère chez les femmes enceintes et les jeunes enfants.



Agir sur un point de réflexologie plantaire:

Les reins sont les organes qui permettent l'élimination des déchets, toxines et acides en général, y compris ceux accumulés dans les muscles. La zone réflexe des reins se situe au centre de la plante des pieds. Répartissez un peu de crème sur la zone puis massez-la avec le pouce ou l'articulation de l'index une bonne dizaine de minutes. Vous pouvez faire ce massage 2 fois par jour. Il n’existe aucune contre-indication à ce massage. Il est bénéfique également pour la femme enceinte.



Un massage à l'huile d'Arnica:

L'arnica est la plante idéale en cas de choc, douleur et spasme musculaire. Vous pouvez vous la procurer sous forme d'huile de massage en pharmacie et parapharmacie.

Versez de l'huile sur la région à traiter puis massez en douceur quelques minutes. Vous pouvez renouveler le geste 2 à 3 fois par jour. Ne pas utiliser d’arnica chez les femmes enceintes et les jeunes enfants.


Douleurs musculaires, courbature remede, remède courbatures, douleur musculaire que faire, Remèdes naturels contre les courbatures, que faire contre les courbatures, 
courbatures que faire, courbature que faire, Remèdes naturels,
Courbatures que faire: Remèdes naturels contre les courbatures. Courbatures que faire: Remèdes naturels contre les courbatures. Reviewed by abc on 15:55 Rating: 5

Aucun commentaire