10 remèdes (traitement) naturels contre le mal de transports.



10 remèdes (traitement) naturels contre le mal de transports.


Le mal des transports est fréquent, notamment chez les enfants. Lié à un trouble de l’oreille interne dû aux mouvements du véhicule (voiture, bateau, avion…) et à la perte d’un point de repère pour l’œil, il se traduit par des vertiges, nausées et vomissements qui peuvent durer tout le temps du voyage. Pas pratique quand on a un long trajet à effectuer… "Pour y remédier, on aurait tout intérêt à faire appel aux remèdes naturels, puisqu’ils ne provoquent pas de somnolence", précise Thierry Folliard, notre expert naturopathe. Et ça tombe bien, il vous en propose quelques-uns, à tester pour votre départ en vacances! Attention : les remèdes naturels ne remplacent en rien les traitements médicamenteux ; si les symptômes persistent ou d’aggravent, consultez votre médecin traitant



De l’huile essentielle de gingembre

L’huile essentielle de gingembre est un tonique digestif, qui vous permettra de soulager les nausées. C’est aussi un remarquable anti-inflammatoire, actif contre les douleurs articulaires et musculaires.Appliquez 1 à 2 gouttes pures (ou diluées dans un peu d’huile d’amande douce) sur le cou, au niveau de la carotide. Vous pouvez aussi avaler 1 goutte d’huile essentielle associée à une cuillère de miel 1 à 2 fois par jour, pendant le voyage (à partir de 7 ans seulement !). Cette huile essentielle est déconseillée pendant les 3 premiers mois de grossesse et également en interne avant l’âge de 7 ans.



Une tisane de gingembre

Le gingembre peut également être consommé sous forme de racine séchée en cas de digestion difficile, d’excès de cholestérol et de triglycérides, d’insuffisance biliaire, de vertiges, de nausées et de vomissements. Comptez 1 cuillère à café rase de racine concassée pour 1 tasse. Faites bouillir 5 minutes puis laissez infuser 10 minutes. Vous pouvez boire 2 à 3 tasses par jour avant les repas, dans la journée du voyage.Cette tisane est déconseillée pendant la grossesse, l’allaitement et chez les enfants de moins de 12 ans.



Scleranthus en fleur de Bach

C’est le remède de l’apathie alternant avec une phase d’hyperactivité. C’est aussi le remède des hésitations continuelles. Ici, on le conseille car le mal des transports provoque une apathie. Diluez 4 gouttes 4 fois par jour dans un verre d’eau pendant le voyage, ou en cas d’urgence directement sous la langue. Compte-tenu de sa teneur en alcool ne pas utiliser ce remède chez la femme enceinte, allaitante, les personnes en phase de sevrage alcoolique et les enfants de moins de 10 ans.



Stimuler un point de réflexologie

Le 6 du méridien "maître cœur" est le grand point de détente émotionnelle. Il se situe 2 pouces au-dessus du pli du poignet, sur la face interne, entre les 2 tendons. On trouve parfois dans le commerce (en pharmacie et parapharmacie) des bracelets avec une petite boule qui appuie sur ce point. Massez pendant 3 ou 4 minutes la zone dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, 1 heure avant le voyage en prévention ou au moment où vous commencez à ressentir le malaise en cours de trajet. Il n’existe aucune contre-indication à la stimulation de ce point.



Des granules en homéopathie

Cocculus indicus 9 CH est le remède homéopathique contre le mal des transports.

Laissez fondre sous la langue 5 granules avant le voyage. Puis reprenez 5 granules supplémentaires en cas d’apparition des symptômes au cours du trajet. Vous pouvez renouveler plusieurs fois la prise. Il n’existe aucune contre-indication à l’utilisation de ce remède homéopathique.



L’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée est un tonique digestif, elle stimule le foie. C’est un puissant anti-inflammatoire. Elle décongestionne également les voies respiratoires, en cas de rhume ou de sinusite. Versez une seule goutte sur la langue, ou sinon appliquez une goutte pure sur le cou le long des tendons dès que vous ressentez des vertiges ou des nausées. Cette huile est contre-indiquée chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes ou allaitantes.



Une tisane d’acore odorant

L’acore odorant aide les digestions difficiles, réduit l’acidité gastrique, apaise le mal de gorge et les nausées. Comptez 1 cuillère à café de racines concassées pour une tasse. Faites bouillir 3 minutes puis infusez 10 minutes. Vous pouvez boire 1 tasse 2 à 3 fois par jour avant et pendant le voyage (gardez au chaud dans une bouteille isotherme). Cette tisane est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes.



L’huile essentielle de basilic doux

L’huile essentielle de basilic doux possède des vertus digestives, antispasmodiques, anti-inflammatoires. C’est un tonique hépatique et un grand remède des troubles intestinaux. Appliquez 1 goutte sur le plexus solaire et les poignets, 3 fois par jour. Vous pouvez également l’utiliser en appliquant une goutte en trace sur la langue ou le palais (uniquement chez les enfants de plus de 7 ans). Cette huile essentielle est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes. Elle est également contre-indiquée en interne avant 7 ans.



De l'huile essentielle de citron

L’huile essentielle de citron est reconnue pour ses vertus digestives, carminatives (qui évacue les gaz). L’essence de citron stimule le foie et le pancréas. Déposez 1 goutte sur un comprimé neutre avant et pendant le voyage (chez l’enfant à partir de 7 ans seulement). Cette huile est contre-indiquée en cas de prise d’anticoagulants, pendant la grossesse et l’allaitement et chez les enfants de moins de 7 ans. Elle ne doit pas être appliquée pure sur la peau et il faut éviter l’exposition au soleil après application (c’est une huile photosensibilisante).



Du bourgeon de figuier en macérât-mère

Il calme les douleurs à l’estomac, les nausées et l’anxiété. Pour les enfants, mélangez 2 gouttes par jour le matin dans un verre d’eau à partir de 3 ans, 5 gouttes par jour à partir de 5 ans, 7 gouttes par jour à partir de 7 ans. Pour les adultes et les adolescents, comptez 5 gouttes 3 fois par jour dans un verre d’eau. On peut prévoir une petite bouteille d’eau pour le voyage (pour les adultes, y versez 3 x 5 gouttes). Ce macérât-mère est contre-indiqué en cas d’intolérance à l’alcool, chez les personnes en phase de sevrage alcoolique, les très jeunes enfants et pendant la grossesse.



remede,remède,remede naturel, remedes naturels, remède naturel, traitement naturel,
médicaments naturels, medicament naturel, mal de transport, mal du transport, mal des transport,
10 remèdes (traitement) naturels contre le mal de transports. 10 remèdes (traitement) naturels contre le mal de transports. Reviewed by abc on 21:02 Rating: 5

Aucun commentaire