Diagnostic medical et dispositifs médicaux: les dernières avancées.



Diagnostic medical et dispositifs médicaux: les dernières avancées.


Une médecine plus "humaine" et moins mécanique, c'est ce que souhaitent de nombreux médecins aujourd'hui. Les examens médicaux évoluent heureusement dans ce sens. Les dernières avancées ont donné naissance à des examens moins douloureux et traumatisants pour le patient. Découvrez les nouveaux examens médicaux qui facilitent notamment le diagnostic de certaines maladies.




La thermographie pour le cancer de la peau:

La thermographie est réalisée à l'aide d'une caméra capable de détecter les différentes températures du corps. La thermographie s'est d'abord installée dans les aéroports, il y a quelques années. Cette technique permet, en effet, d'identifier les passagers susceptibles de souffrir d'une infection (pour prévenir la contagion). La thermographie est aujourd'hui utilisée dans d'autres domaines comme la médecine. Grâce à elle, il est possible de détecter un cancer de la peau : les tissus touchés par une tumeur n'affichent pas la même température que les tissus sains. Cet examen permet donc de dépister facilement les tumeurs cutanées de façon précoce et sans douleur.



La thermographie pour les blessures des sportifs:

La thermographie peut non seulement détecter les tissus cancéreux, mais aussi les lésions osseuses et musculaires. En distinguant les zones chaudes des zones froides, la caméra permet d'identifier les parties du corps qui ont souffert lors d'un effort. Par exemple, s'il y a une inflammation, la zone sera plus chaude. En revanche, si les tissus ont été rompus et qu'il y a peu d'activité musculaire, la caméra affichera une température basse sur cette zone (le muscle n'a pas été bougé correctement et le flux sanguin est insuffisant).



L'élastographie pour remplacer la mammographie?

Aujourd'hui, une tumeur au sein peut être détectée grâce à l'autopalpation (se palper soi-même les seins) ou à la mammographie. Problème, cet examen est assez désagréable pour les femmes, parfois même douloureux. Mais depuis peu, des médecins utilisent l'élastographie (technique qui consiste à mesurer l'élasticité des tissus). Cette technique permet d'obtenir des images claires de l'intérieur du sein. A l'heure actuelle, certains médecins ne sont pas pour remplacer la mammographie par l'élastographie. Il faudra du temps pour qu'elle s'installe véritablement dans les hôpitaux et cliniques, bien qu'il s'agisse d'une réelle avancée médicale.



Analyser le foie sans biopsie:

Jusqu'à présent, la biopsie était le seul moyen de connaître l'état de santé d'un foie. Un examen qui n'est pas anodin puisqu'on prélève des tissus de l'organisme. Mais aujourd'hui, l'élastographie, citée précédemment, permet d'analyser le foie sans passer par la case biopsie. Et les résultats sont probants. De nombreux spécialistes ont reconnu l'efficacité de cette technique pour détecter une inflammation du foie. Aussi, contrairement à la biopsie, l'élastographie permet d'analyser le foie en entier, et pas seulement une partie l'organe.



Des analyses de sang sans prise de sang!

Dans certains pays, jusqu'à 10 % de la population a peur des aiguilles. Cette phobie a même un nom : la bélonéphobie ou trypanophobie. C'est pour cette raison que des chercheurs tentent depuis plusieurs années de trouver un moyen de réaliser des analyses de sang sans aiguille. Des scientifiques israéliens ont élaboré un microscope innovant qui permet d'observer les cellules sanguines au travers de la peau. Même si cet outil ne peut encore obtenir certaines données comme le taux de cholestérol, l'appareil transmet toutefois des informations sur les leucocytes (cellules du système immunitaire aussi appelées globules blancs), la vitesse de circulation du sang ou une éventuelle anémie. Ces informations sont très importantes dans certains cas (notamment après avoir subi une opération chirurgicale).



Se passer de la coloscopie:

Avec un échantillon de selles, il est possible de savoir si une personne souffre d'un cancer du côlon avant que les premiers symptômes de la maladie n'apparaissent. Et ce, sans faire de coloscopie (cet examen plutôt désagréable pour le patient, est souvent réalisé sous anesthésie). Les derniers résultats d'études menées sur le test des selles ont surpris les chercheurs. Ces derniers ne s'attendaient pas à une telle fiabilité et précision dans le diagnostic.



Un examen de la peau pour détecter Alzheimer:

Aujourd'hui, le diagnostic précis de la maladie d'Alzheimer ne peut se faire que grâce à une biopsie du cerveau après la mort du patient. Mais de nouvelles avancées pourraient permettre de trouver d'autres moyens de détecter cette maladie de façon précoce. Des scientifiques mexicains développent actuellement un test cutané qui pourrait aider à déceler la maladie d'Alzheimer. Les protéines anormales (protéines tau), caractéristiques de la maladie, qui se concentrent dans le cerveau des patients atteints d'Alzheimer s'accumulent également sous la peau. Grâce à ce nouveau test cutané, il serait donc possible de détecter très tôt la maladie pour ainsi la traiter avant que les premiers symptômes n'apparaissent.



La fin des biopsies:

Pour le diagnostic du mélanome, cancer de la peau, il est nécessaire d'effectuer une biopsie (cela consiste à prélever un échantillon de tissus de la zone susceptible de contenir des cellules malignes). Le scanner optique est toutefois de plus en plus utilisé. Grâce à lui, les médecins peuvent "voir" au travers des différentes couches de la peau et détecter une éventuelle tumeur. Le scanner optique permet d'éviter les douleurs et la cicatrice laissée par la biopsie.
Diagnostic medical et dispositifs médicaux: les dernières avancées. Diagnostic medical et dispositifs médicaux: les dernières avancées. Reviewed by abc on 18:56 Rating: 5

Aucun commentaire