Contraception définition 18 Les méthodes de contraception et leur fiabilité





Contraception définition: 18 Les méthodes de contraception et leur fiabilité




La fiabilité du préservatif dépend fortement de son utilisation (in)appropriée !

Bilan : fiable s’il est utilisé correctement (indice de Pearl* : 2 - 12)

* L'efficacité de la contraception est exprimée par l'indice de Pearl : plus l'indice de Pearl est proche de zéro, plus la contraception est efficace.



La pilule contraceptive supprime l’ovulation grâce à des hormones. Elle est très fiable, à condition qu'elle soit prise régulièrement ! Bilan : très fiable (indice de Pearl : 0,1 - 0,9)



L’anneau contraceptif (anneau vaginal) diffuse 2 hormones en continu pour bloquer l'ovulation. Il est introduit une fois par mois dans le vagin (comme un tampon). L'anneau est gardé 3 semaines, puis il est retiré pour une semaine et les règles surviendront.Bilan : très fiable (indice Pearl : 0,4 - 0,65)



L'implant hormonal, inséré sous la peau du bras (à l'intérieur), délivre de la progestérone en continu et bloque l'ovulation. L'avantage de cette méthode : vous n’avez pas à vous (pré-)occuper de contraception pendant 3 ans ! L'implant hormonal peut être à l'origine de saignements qui peuvent gêner la femme.Bilan : très fiable (indice Pearl : 0 - 0,08)



Le patch contraceptif est efficace pendant une semaine. Il est posé le premier jour des règles, puis les autres patchs sont appliqués pendant 3 semaines consécutives. La quatrlème semaine : pas de patch et les règles surviennent. Comme il est très fin, il se porte facilement sous les vêtements. Il se pose à un endroit bien sec du corps, jamais sur les seinsBilan : très sûr (indice Pearl : 0,72 - 0,9).



Le stérilet (ou DIU pour dispositif intra-utérin) se présente sous forme d’un petit plastique en forme de T, qui est recouvert de cuivre ou parfois imprégné de progestérone, et peut rester pendant 3 à 5 ans dans l’utérus, selon le type de DIU.

Bilan : sûr (indice Pearl : 0,3 - 0,8)



La prise de température, un mode de contraception naturel qui peut se combiner avec la méthode Billings. Elle demande de la précision et de la discipline. Cette méthode a pour but de repérer l'ovulation, à partir du décalage thermique (+0,5° C environ) dû à la présence de progestérone dans l'organisme.Bilan : méthode difficile d'utilisation dans la vie courante, à recommander uniquement en association avec un autre contraceptif (indice de Pearl : 3)



La méthode Billings est une méthode de contraception naturelle basée sur l'observation de la glaire cervicale. Elle est peu précise et idéalement doit être combinée avec une autre méthode contraceptive.Bilan : en pratique difficile à utiliser pour être fiable, à recommander uniquement en association avec un autre contraceptif (indice Pearl : 15)



Comme le préservatif classique, le préservatif pour femmes protège d'une grossesse et de MST. Il peut se placer bien avant le rapport sexuel.Bilan : il est fiable s’il est utilisé correctement (indice de Pearl : 5 - 21)



Le diaphragme (en latex ou en silicone) est introduit dans le vagin pour empêcher le passage des spermatozoïdes à l'intérieur de l'utérus.Bilan : il est fiable s'il est correctement appliqué (indice de Pearl : 1 - 20). L'association avec un spermicide permet d'augmenter la fiabilité !



La méthode de calendrier d'Ogino : méthode d'un médecin japonais pour déterminer la date d’ovulation, et donc la période de fertilité de la femme. La femme note les durées de ses cycles sur un calendrier, les périodes (in)fertiles sont ensuite calculées en fonction de la durée des cycles précédents. D’éventuelles variations du cycle mentstruel rendent cette méthode peu fiable.Bilan : cette méthode n'est pas fiable, elle est déconseillée (indice de Pearl : 9)



Oubliez les douches vaginales : presque un tiers des femmes appliquant cette méthode tombent enceintes en l’espace d’une année.Bilan : cette méthode est déconseillée (indice de Pearl : 31)



Les spermicides : ces substances, qui sont insérées dans le vagin, détruisent ou inactivent les spermatozoïdes. Cette méthode est peu fiable si elle n’est pas associée à un autre contraceptif (comme un préservatif).Bilan : à conseiller uniquement en combinaison avec un autre contraceptif (indice de Pearl : 18 – 29)



De nombreuses femmes n’ovulent pas en période d’allaitement et ne tombent donc pas enceinte. Mais comme il est difficile à dire à quel moment survient la première ovulation après l’accouchement, on ne peut pas se fier à l’allaitement comme contraception.Bilan : l’allaitement en soi n’est pas un moyen de contraception et donc déconseillé (indice de Pearl : non déterminé)



Les femmes qui sont sûres de ne plus vouloir d’enfant peuvent envisager une stérilisation (définitive). Mais cette décision doit être murement réfléchie.

Bilan : très fiable (indice de Pearl : 0,2 - 0,3)



Même possibilité pour les hommes : ils peuvent opter pour une stérilisation (définitive) s’ils ne souhaitent pas ou plus avoir d’enfants.Bilan : très fiable (indice de Pearl : 0,1)



La pilule du lendemain n'est pas en soi un vrai moyen de contraception, mais elle est utilisée qu’en cas d’urgence (par exemple « accident » de préservatif ou oubli de pilule).  La pilule du lendemain est à prendre le plus tôt possible après le rapport sexuel en cause.Bilan : uniquement en cas d’urgence.



L’abstinence protège à 100 % d’une grossesse mais n’est pas forcément une solution. Heureusement, il existe d'autres moyens pour réduire le risque de grossesse à presque zéro.Bilan : fiable – mais est-ce la solution?


méthodes de contraception, contraception,contraception définition, définition contraception, definition contraception, 

Contraception définition 18 Les méthodes de contraception et leur fiabilité Contraception définition 18 Les méthodes de contraception et leur fiabilité Reviewed by abc on 03:57 Rating: 5

Aucun commentaire